Le changement des conditions météo a des répercussions sur les conditions routières. C’est l’hiver que ces dernières peuvent s’avérer vraiment difficiles. Voici quelques conseils pour faciliter ces laborieux trajets quotidiens.

  1. Si vous conduisez sous la pluie ou sur une chaussée mouillée, vous pourriez être victime d’aquaplanage. Le ministère des transports de l’Ontario vous recommande de cesser d’appuyer sur l’accélérateur. Tournez le volant dans la direction où vous voulez aller. N’appuyez pas sur la pédale de frein.
  2. Lorsqu’il pleut, l’huile remonte à la surface de la chaussée, augmentant ainsi le risque de dérapage ou d’aquaplanage. Les feuilles mouillées peuvent aussi être très glissantes; alors, ralentissez.
  1. Selon le ministère des transports de l’Ontario, si vous roulez par temps de brouillard, contentez-vous de vos feux de croisement, évitez les dépassements et servez-vous des marques à droite de la chaussée comme repères et non de la ligne centrale.
  2. Transports Canada vous recommande, l’hiver, de veiller à ce que votre réservoir d’essence soit toujours au moins à moitié plein. Cela réduira le niveau d’humidité dans la conduite d’essence et augmentera le poids de votre voiture, ce qui contribuera à améliorer la traction.
  3. Au printemps et à l’automne, il se peut que la chaussée soit glacée par endroits, même durant les journées relativement chaudes et ensoleillées, notamment dans les sections de route ombragées, sur les ponts et les viaducs. Roulez à une vitesse qui vous permettra de vous arrêter facilement, quelles que soient les circonstances.